Qui sommes nous?

À l’origine de « Chrétiens et pic de pétrole »(CPP), il y a ce constat, simple mais ignoré, voire refusé, par le système dominant : il ne peut y avoir de croissance infinie dans un monde fini.

Alimentant et croisant cette évidence, qui fait des membres de CPP des objecteurs de croissance, un autre constat renforce l’originalité et la posture de notre association : alors que nous ne pouvons nier que l’Eglise peine à remettre en cause ce système dominant, de nombreuses paroles et actions qui se réclament du message de la “Bonne Nouvelle”, donnent de réels signes d’espérance.

En remettant en cause le système qui génère la domination d’une minorité d’hommes sur tous les autres et détruit irrémédiablement la planète pour leur seul profit, ces “mobilisations dans les pas du Christ” démontrent que la Bible est toujours vivante, toujours au service des pauvres.Les deux colloques et les laboratoires organisés depuis 5 ans par CPP ont ainsi positionné l’association au croisement de trois principes d’équilibre : la cohésion sociale, l’économie au service de l’homme et la préservation de la planète. CPP est convaincu que le message du Christ est consubstantiel à cette recherche d’équilibre et que le «bien vivre» de tous, et particulièrement des plus pauvres, passe par cet harmonieux équilibre et donc par la sortie du productivisme et du consumérisme destructeurs. Ces trois principes sont galvaudés par le concept de développement durable et détournés par celui de la dite « croissance verte ». CPP souhaite donc continuer à mener cette réflexion essentielle qui concerne tous les secteurs de recherche, convaincue que de la confrontation d’idées venues du socialisme, de l’écologie et du christianisme ouvriront de nouveaux champs du possible jusque-là barrés par des positions idéologiques indépassables dans le système actuel.

CPP se veut élément déclencheur de mises en œuvre concrètes à partir de nos options intellectuelles. C’est, finalement, en rejoignant les associations, les regroupements, les réseaux, les syndicats, les partis politiques, que les actions possibles envisagées trouvent leur concrétisation.